Les cinq principes que les enseignants expérimentés comprennent et mettent en pratique

Écrit par Deborah McNamara (1 décembre 2016)

Traduit par Nathalie Malo CLIQUEZ ICI pour télécharger cet article en format pdf

Qu’est-ce qui différencie un excellent enseignant d’un bon? Des décennies d'expérience en classe, ainsi que des années de recrutement et de travail auprès des instituteurs, m'ont persuadée que ces deux groupes se distinguent par un certain nombre de critères concrets. Laissez-moi vous présenter les cinq leçons que j'ai apprises, en tant qu'enseignante et observatrice des instituteurs expérimenté, et ce, lorsqu’ils sont sur le terrain.

  1. Ils privilégient essentiellement les relations qu’ils cultivent avec leurs élèves: Les enseignants expérimentés sont conscients que c'est la nature de la relation qu'ils entretiennent avec les enfants qui incite ces derniers à apprendre. Ils reconnaissent que leur degré d'influence dans une classe est tributaire à la solidité du rapport qu’ils ont forgé avec leurs élèves. Instinctivement, les enfants ont tendance à admirer, à tenter de se mesurer, à se soumettre, à être fidèles, à écouter, à respecter, à obéir, à avoir le désir de plaire et à partager les mêmes valeurs que les instituteurs auxquels ils éprouvent un attachement. Ces attributs ne sont pas révélateurs du caractère de l'enfant, mais bel et bien, du rapport qu'il maintient avec ses enseignants. L’attachement profond de l’élève à l’égard de son enseignant favorise sa réussite scolaire, est associé à de meilleurs résultats académiques, à une saine maîtrise de ses émotions et à une prédisposition à relever les défis qui se présentent sur son chemin. Il est important de souligner que chaque enfant doit être apprivoisé pour créer ce type d’attachement. L’apprivoisement, de même que la constitution d'un lien avec l’élève, peuvent consister à lui dire bonjour, à s’engager dans une brève conversation avec lui ou à vérifier s’il se trouve des intérêts mutuels. Cependant, il se peut que les enfants qui sont difficilement atteignables demandent un effort soutenu, et ce, de manière à trouver des moyens pour se rallier à eux et de les engager dans des sujets dont ils parleront volontiers. Une mère m'a raconté que son fils avait été envoyé, à trois reprises, au bureau du directeur en septembre, en dépit d'une expérience favorable à la maternelle l'année précédente. Lorsque je lui ai demandé s'il aimait son institutrice, elle m'a répondu : « Non, il la déteste. » Je lui ai expliqué que le problème ne concernait pas son fils, mais la relation qu’il maintient avec son enseignante. En effet, celle-ci n'avait pas su gagner le cœur de ce garçon. Si un élève cultive une bonne relation avec son instituteur, il lui fera confiance et le suivra volontiers. Donc, l’enseignant expérimenté influence l'attitude de l'enfant quant à l'apprentissage et au milieu scolaire dans son ensemble. Effectivement, lorsque nous nous attardons aux instituteurs dont nous gardons les meilleurs souvenirs, nous constatons qu’il s’agit de ceux auxquels nous avons cédé notre cœur pour qu’ils en assurent la protection.

  2. Infuser du plaisir à l’apprentissage suscite la motivation et l’investissement de l’élève: Le jeu se veut une façon naturelle de favoriser l’apprentissage des enfants. Au moment où la pression se dissipe, les élèves sont davantage portés à expérimenter, à être curieux et à faire preuve de créativité. Je répétais souvent à mes élèves que je regrettais de devoir les noter puisque j'avais l'impression que cela nuisait à leur intérêt en ce qui concerne l’apprentissage. J'ai observé des enseignants expérimentés qui ont introduit le jeu dans leurs cours. Plus précisément, des instituteurs en sciences qui conduisaient des chariots de substances chimiques à l'extérieur pour y faire des expériences, de même que des enseignants qui chantaient leurs plans de cours avec une guitare à la main. Entre autres, j'ai réparti mes élèves, en groupes, en les plaçant dans des familles, telles les Simpsons ou les Osbournes, ou je leur ai offert des crayons et du papier pour qu’ils illustrent leurs devoirs. De plus, j’ai employé des balles de laine pour transformer la salle de classe en un réseau de connections. Quant aux élèves plus âgés, ce sont les histoires racontées par leurs instituteurs, et propres à leurs domaines d’étude, qui ont enrichi leurs connaissances. Les enseignants chevronnés insufflent du jeu et du plaisir à leurs méthodes d'enseignement. Ce faisant, ils suscitent l'intérêt des enfants et ils atténuent la pression relative au fait que ces derniers doivent se préoccuper des résultats obtenus. Lorsque nous évoquons les moments où nous avons appris davantage, ceux-ci se référent généralement aux instants où nous parvenions à deviner les choses par le jeu, à établir des liens et à procéder par essais et erreurs. Par conséquent, quand un instituteur fait en sorte que le travail soit un jeu, il mobilise l'attention de ses élèves et crée un environnement d'apprentissage qui s’avère naturel.

  3. Une invitation à l’apprentissage dépasse largement le cadre de la coercition: Les enseignants expérimentés comprennent qu'on ne peut pas forcer les enfants à apprendre, mais qu’il est préférable de les inviter à le faire. Susciter l’intérêt d’un élève signifie de prendre le temps nécessaire de lui poser des questions sur une matière distincte, de se renseigner à propos de ses connaissances actuelles, ainsi que de lui demander les raisons pour lesquelles il serait motivé à en apprendre davantage. D’ailleurs, les instituteurs expérimentés savent que l'apprentissage implique de demander à un élève de faire un pas en avant afin que celui-ci devienne un participant actif plutôt qu’un spectateur passif. De plus, un enfant se sentira inciter à apprendre par le biais de la générosité, de la cordialité et du désir de son enseignant de le connaître et de le comprendre en tant qu’élève. Les enseignants expérimentés réalisent que le fait d'accompagner l’enfant dans ses efforts et ses objectifs, est préférable à se concentrer uniquement sur le résultat escompté. À ce titre, ils encouragent la persévérance, laissent de la place à la résistance et veillent à ce que l'enfant se souvienne qu'il n'est pas seul dans sa quête d'apprentissage. Quand je participais au processus de recrutement des enseignants, je consultais fréquemment leurs relevés de notes pour vérifier s'ils avaient éprouvé des difficultés en tant qu'étudiant. En effet, je demandais à ceux qui avaient connu des telles contrariétés de me faire part de la façon dont ils s'en étaient sortis. En outre, ces derniers abordaient souvent à quel point l'apprentissage peut être frustrant, et ils insistaient sur la nécessité, pour chaque enfant, de se tourner vers un enseignant qui croit en ses chances de réussite. En réalité, ce qu'un élève voit dans les yeux de son enseignant façonne la manière dont il se perçoit à titre d'apprenant.

  4. La façon dont on traite un élève s’applique à tous les élèves: Les enseignants chevronnés savent pertinemment que ce qui fonctionne pour un enfant s’applique systématiquement à tous les élèves d’une même classe. Les enfants apprennent indirectement, et ce, en observant la manière dont l'instituteur surmonte les impasses, réagit aux manquements relatifs aux règlements et aux limites imposés, et gère les difficultés d'apprentissage ainsi que les problèmes de comportement. Quand un enseignant expérimenté doit s’occuper de ces problématiques, il assume une attitude ferme et bienveillante, et ce, tout en préservant la dignité de l'élève concerné. Ce faisant, tous ceux qui se trouvent dans la classe se sentiront davantage en sécurité. Un élève se sentira en sécurité dans une salle de classe de la même façon qu’un élève qui connait des difficultés; c’est-à-dire que le sentiment de sécurité perçu sera similaire pour les deux enfants. Donc, il revient à l’instituteur expérimenté de démontrer ses aptitudes à encadrer l'élève qui éprouve des difficultés. En démontrant qu’il est capable de gérer cet enfant, les autres élèves auront un sentiment de quiétude et cela contribuera, par le fait même, à apaiser l'anxiété et l'alarme ressenties dans la classe. Par ailleurs, une recherche suggère que le corps d’un enfant nécessite des heures pour relâcher la tension et le stress engendrés par des épisodes où un enseignant crie, ou est tout simplement incapable de gérer des situations problématiques qui se sont déroulées dans une salle de classe. Somme toute, les élèves ne sont pas aptes à apprendre s'ils sont inquiets, et s’ils sont incertains qu’un instituteur recèle les capacités requises pour les guider au sein de situations qui peuvent éventuellement survenir. Devant l’ambiguïté, les enfants évalueront la manière dont les autres élèves ont été traités et ils appliqueront systématiquement ces critères pour eux.

  5. Les enfants qui sont les plus difficiles à gérer sont ceux qui requièrent davantage de support des adultes: Les enseignants expérimentés s’aperçoivent que les enfants qui sont réfractaires à l’enseignement et avec lesquels il est compliqué de nouer des relations, sont ceux qui nécessitent un encadrement additionnel de la part des adultes. Indéniablement, ce ne sont pas tous les élèves qui sont prédisposés à apprendre lorsqu’ils viennent à l’école. Le processus d’apprentissage exige une affluence d’attention que tous les enfants ne détiennent pas. D’ailleurs, il est possible que pour certains élèves, des problèmes et des incidents bouleversants soient survenus, et que ceux-ci aient monopolisé toute leur attention. Chaque enfant a sa propre histoire et il semblerait que les lacunes afférentes à l’apprentissage ne soient pas nécessairement tributaires de la relation qu’ils maintiennent avec leur instituteur, mais de leurs circonstances de vie. Les enseignants expérimentés sont généralement enclins à tendre la main à ces élèves, ainsi que d’outrepasser leurs problèmes de comportement et d'apprentissage. Incontestablement, ces instituteurs aspirent à octroyer, à ces enfants, une relation avec un adulte qui leur soit favorable. De même, les enseignants expérimentés désirent encourager les élèves à apprendre et à leur faire confiance. De ce fait, ils offrent une planche de salut à ces enfants. Somme toute, les instituteurs expérimentés s'efforcent d'aider les élèves à comprendre qu'ils sont attachés à eux, qu'ils seront toujours ouverts à entretenir une relation avec eux et qu'ils sont confiants qu’il existe des solutions à leurs problèmes. Les enfants qui recherchent principalement la présence d’adultes, le révèlent souvent de manière inhabituelle, et les enseignants expérimentés sont conscients de cette réalité. Ces derniers sont des visionnaires ayant une lunette développementale et ils sont convaincus que tout évolue avec du temps, de la patience et une prise en charge adéquate.

Les instituteurs expérimentés ont compris que leur curriculum en formation pédagogique, leurs qualifications, de même que l’application de diverses technologies éducatives, ne suffisent pas à leur assurer une réussite dans la salle de classe. En effet, ils ont déduit que leurs élèves nécessitent principalement une invitation à se trouver dans une relation où ils ressentent un sentiment d'appartenance, d'importance, de visibilité, d’écoute et de valorisation. Les enseignants qui ont adopté un telle perspective, conduiront leurs élèves aux plus hauts sommets, et ils s’assureront ainsi, que ceux-ci souscriront à leur vision et qu’ils les suivront tout au long de l’année scolaire.


Dr Deborah MacNamara est membre du corps professoral du Neufeld Institute, auteure succès du livre Jouer, grandir, s’épanouir, et directrice du centre Kid’s Best Bet Counselling and Family Resource Centre.

Suivez-nous:

  • Facebook Social Icon
  • YouTube

Nous rejoindre

© Copyright 2018 CEBM

Proudly created with Wix.com

Adresse

CEBM - Commission scolaire Riverside

7525, chemin de Chambly

Saint-Hubert, QC,  J3Y 0N7